samedi, janvier 16, 2021
Home > Actualités > Sorties du Projet REDIRE: La sensibilisation sur COVID 19 a pesé sur les échanges

Sorties du Projet REDIRE: La sensibilisation sur COVID 19 a pesé sur les échanges

Une équipe du projet « Renforcement du dialogue social et religieux au sein des communautés du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso » en abrégé REDIRE, s’est rendue le 16 avril 2020 à Gourcy dans la province du ZONDOMA. Un déplacement qui s’inscrit dans le cadre des activités de sensibilisation des leaders communautaires.

Gourcy, Bingo, Taslima, Guiri-Guiri, ce sont là les différentes étapes qu’ont effectué les membres de la délégation du CDC le 16 avril dernier. Ce pèlerinage dans la région Nord du pays s’inscrit dans le cadre de la visite de proximité aux leaders communautaires. Deux axes majeurs marquent ces visites à savoir échanger sur le niveau de la cohésion sociale dans les communautés et recueillir des conseils pour améliorer la mise en œuvre du projet. Mais actualité oblige, la sensibilisation sur la maladie à corona virus s’est inscrite à l’ordre du jour.

Etaient de cette tournée du 16 avril 2020, le Coordonnateur du projet et Directeur du Centre diocésain de communication (CDC), l’abbé Victor OUEDRAOGO, le responsable suivi-évaluation, Wilfried KABORE et enfin Marie-Pierre YAMPA, facilitatrice communautaire.  Etape première, Gourcy. L’Eglise des Assemblées de Dieu (AD) de cette bourgade a constitué la première étape. Dès l’entrée du Temple, passage obligé pour le lavage des mains à tous les membre de la délégation. A vrai dire, il n’y avait rien d’exceptionnel pour ceux-ci car ce geste commence à rentrer dans les habitudes des populations depuis la découverte du COVID 19. Le message de ce jour a été présenté par la voix du directeur du CDC. Il portait entre autres sur la mise en œuvre des activités du projet et aussi l’observation de mesures barrières dans le cadre de la lutte contre COVID 19.  L’abbé Victor OUEDRAOGO a pris la parole pour situer l’objet de cette visite. Il s’agit toujours de renforcer la résilience des populations pour leur permettre un vivre-ensemble prégnant. Son vis-à-vis, Pasteur David OUEDRAOGO a remercié la délégation et a souligné l’excellence des rapports entre les différentes communautés religieuses dans cette ville. Avant de partir, les visiteurs du jour ont remis du savon liquide et d’autres présents entrant dans le cadre de la lutte contre la maladie à Coronavirus.

Pour la deuxième étape, cap sur la paroisse de Gourcy. Là, le curé de la paroisse Abbé Charles SORO a traduit toute sa joie d’accueillir la délégation. Même message qu’à l’église des A.D, « le dialogue inter-religieux est une réalité à Gourcy ».

De la paroisse à la mosquée de Gourcy, c’est la progression qu’ont fait les membres de la délégation pour la suite de la visite. Au domicile de l’imam, les fils d’Abraham ont communié ensembles et se sont rappelés les nécessités du vivre-ensemble. La dernière étape de Bingo a sacrifié aux mêmes rituels que ceux antérieurs. Les émissaires rencontraient ici le Chef de cette localité, fort capitale dans la chefferie coutumière du Yatenga. Le Bingo Naaba a prononcé des bénédictions à l’endroit des membres de la délégation et pour la réussite du projet. Même scenario à la prochaine station à Taslima où le président du Réseau des clubs d’écoute et de dialogue (RECED) Hamadé Joseph OUEDRAOGO et l’Imam de Guiri-Guiri ont accueilli les membres de la délégation à l’entrée de la ville. Les échanges avec le Cheikh de Talisma lui ont permis de mieux faire connaître ses actions pour la cohésion sociale. A Guiri-Guiri, le Chef du village a relevé les changements de comportements notoires que REDIRE a apporté à sa localité. Musulmans et adeptes des autres religion luttent ensemble pour le bonheur de toute la communauté, a-t-il résumé dans son message. « Les Clubs ont emmené un changement positif et incontestable dans notre village », a-t-il ajouté.

 

S’inscrivant dans une dynamique où il faut se protéger et protéger les autres, à chaque étape, du gel hydroalcoolique et un dispositif de lave-main ont été donnés aux leaders communautaires pour la lutte contre COVID 19.

C’est satisfait des témoignages sur les changements palpables dans le quotidien des populations que la délégation a demandé à rejoindre Ouahigouya dans la soirée. Une fois arrivés, on pouvait remarquer sur les visages des membres de la délégation que le sentiment de satisfaction l’emportait sur la fatigue.  De quoi oublier ces nombreuses étapes ! Marie-Pierre YAMPA et Roger SAWADOGO/ CDC.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 22 =