samedi, janvier 16, 2021
Home > Actualités > Visite du Père-Évêque Justin KIENTEGA au CDC

Visite du Père-Évêque Justin KIENTEGA au CDC

« Du courage et que Dieu vous protège ! »

Le personnel du Centre diocésain de communication (CDC) a reçu un hôte de marque le mercredi 22 avril 2020 dans l’après-midi dans les locaux du Centre. Monseigneur Justin KIENTEGA, Evêque du diocèse de Ouahigouya a en effet rendu visite aux travailleurs de cette structure de communication du diocèse. 

La joie se lisait sur les visages des travailleurs du CDC à l’issue de cette visite du Père-Evêque Justin KIENTEGA. En effet, cela faisait longtemps que le personnel a reçu une si illustre visite et l’ambiance lors des échanges était cordiale en ce jour. Pour Monseigneur KIENTEGA, les objectifs de la visite sont clairs. « La famille CDC s’élargit et il est de mon devoir en tant que premier responsable de prendre langue avec les travailleurs de la structure et aussi profiter mettre des visages sur les noms des nouveaux venus », a confié l’illustre hôte.

A l’issue de la traditionnelle présentation individuelle, l’abbé Victor OUEDRAOGO, Directeur du Centre a pris la parole d’entrée pour « souhaiter la bienvenue dans votre maison » au Père-Evêque. Il a ensuite dépeint la vie dans la structure. Le travail au quotidien, la périodicité des rencontres à l’interne, les moments de prières et de divertissements ont été présentés à l’Ordinaire du diocèse. Roger SAWADOGO, chargé de programmes a expliqué sa tâche au quotidien. Il s’est attardé sur l’animation et le rôle de la conférence de rédaction avant de passer la parole à Joël Bertrand SYAN pour la présentation de la grille de programmes et les contenus diffusés sur les ondes. Pour le compte des projets, Wilfried KABORE a pris la parole. « Trois projets sont essentiellement mis en œuvre au CDC. Il s’agit du projet « Renforcement du dialogue social et religieux au sein des communautés du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso » en abrégé REDIRE, du Projet d’appui et de résilience des communautés face aux menaces terroristes dans la région du Nord (PARC) et du Projet d’éducation par la radio (PER) financé par l’Unicef et qui s’adresse particulièrement aux enfants des zones de conflits et en situation d’urgence », a-t-il résumé. Le double statut d’animateurs radio et d’animateurs de projet de certains membres du CDC a été souligné comme un os à la bonne marche du travail.

Monseigneur Justin KIENTEGA a félicité le personnel pour le travail abattu. Comme se référant à la parabole des talents, le Père-Evêque a confié, « alors que je commençais à me poser des questions sur le rôle de la communication et les retombés de tous ces investissements, je me rends enfin à l’évidence, les résultats sont là ». Pour lui, toute l’importance de la Radio Notre Dame du Sahel a été mesurée en cette période où sévit le COVID 19 et où les grands rassemblements et cultes sont interdits. Il a par ailleurs souhaité qu’une plus grande place soit accordée aux jeunes et aux enfants. Visiblement satisfait du travail qu’abat déjà aux côtés des enfants les acteurs de l’un des projets, en l’occurrence PER, le prélat a souhaité que le projet d’extension de la radio à l’Est du diocèse voit le jour. « A Kongoussi, il y a environ 1 000 familles avec près de 700 enfants. Que vont devenir ces enfants ? (…) je souhaite vivement que des initiatives comme l’entreprenariat que vous avez souligné dans la présentation de l’un des projets soit aussi un créneau pour faire sortir ces familles de la détresse dans laquelle elles vivent ». C’est en vrai connaisseur des programmes de la radio que l’hôte du jour a fait des suggestions pertinentes pour sa bonne marche. L’évocation de l’ambiance qui règne lors d’émissions comme « Yamb Tasgo », « le bal du samedi soir » …a fini par convaincre le personnel que Monseigneur est « l’auditeur n°1 » de la radio. A la fin de la rencontre, l’abbé Victor OUEDRAOGO a réitéré son souhait de voir les chrétiens s’impliquer davantage pour rendre plus rentable la Radio. « Nos tournées dans les contrées sont de véritables tribunes d’évangélisation et les bénéficiaires de nos projets nous le disent (…) l’un de nos défis reste l’extension de la Radio vers la zone Est où quoi qu’on dise il y a beaucoup plus de chrétiens qui peuvent mieux s’impliquer dans la bonne marche de la Radio », a-t-il dit en substance. L’implication personnelle du Père-Évêque a été une fois de plus sollicitée afin que le plan stratégique du Centre voit sa réalisation et que la Radio soit utile pour le diocèse et pour les populations en général. Roger SAWADOGO.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 13 =