Atelier Jeunes Prodive : Le leadership pour désamorcer les conflits

La Jeunesse estudiantine catholique de l’Université de Ouahigouya (JEC-UOHG) a organisé ce 12 juin 2021 un atelier de plaidoyer sur le dialogue inter-religieux dans la grande salle de réunion du Centre diocésain de communication (CDC) dans l’ex bâtiment de OLVIDO à Ouahigouya. La structure de l’Eglise catholique porteuse de cette Initiative locale co-organise l’atelier en collaboration avec le Groupe biblique de l’Université de Ouahigouya (entité jeune protestante) et l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEM-B). Ce brainstorming sur les messages de paix à l’endroit des leaders politiques, administratifs a été sélectionné parmi tant d’autres projets et bénéficie du financement du projet de « Promotion du dialogue inter-religieux (PRODIVE) ».

Au total ce sont une soixantaine de jeunes des trois confessions religieuses qui participent à cette activité sous le thème « place des jeunes dans le processus du dialogue inter-religieux pour la promotion de la paix et de la cohésion sociale ». Au cours de son speech, Roger SAWADOGO, représentant du Chef de projet, Abdoulaye Joseph OUEDRAOGO, a appelé les jeunes à, saisir cette occasion pour mieux « s’outiller sur les messages de paix à disséminer et être de véritables ambassadeurs de paix auprès de leurs bases respectives ». L’abbé Achille OUEDRAOGO, aumônier des universités, grandes écoles de la ville de Ouahigouya a appelé les jeunes à être des modèles dans la société. Cela passe selon lui par une culture du travail et de la discipline car n’est pas leader qui veut. L’homme d’Eglise a ainsi incité les jeunes à découvrir, accepter l’autre afin de vivre en harmonie avec lui. Haoua Rosine SAWADOGO, éducatrice a présenté une communication sur « quel leadership pour une gestion de crise ? ». Pour Mme SAWADOGO, « le leader ne doit pas utiliser sa position pour être un manipulateur d’opinions faibles. Il doit être porteur d’un message de paix et d’un message constructif ».

Les objectifs spécifiques visés par cette activité sont entre autres améliorer l’engagement des jeunes dans la promotion du dialogue interreligieux, améliorer l’implication des leaders religieux dans la promotion du dialogue interreligieux.

A l’issue de ce cadre de concertation qui regroupe les jeunes d’horizon religieux divers, les jeunes sauront désormais user de leur leadership pour gérer les situations de conflits, utiliser les bonnes terminologies et aptitudes pour rétablir le vivre-ensemble au Burkina et également se poseront en ambassadeur de la paix et de la cohésion sociale au sein de leurs structures respectives.

En rappel, Prodive est porté par un consortuim dont le chef de file est l’Union fraternelle des Croyants de Dori (UFC-Dori), le Centre diocésain de communication de Ouahigouya (CDC) et l’Association pour le développement des communautés villageoises (ADCV). Il couvre trois (03) régions à savoir le Sahel, le Nord et l’Est et est financé par le royaume des Pays-Bas.

Roger SAWADOGO, Communicateur Nord/ Prodive.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 10 =