IAPS : Un nouveau projet dans le champ d’action du CDC

Au cours de l’année 2021, le Centre Diocésain de Communication bénéficie d’un nouveau projet à son actif. Il s’agit du projet Incubateur des Acteurs du Pluralisme au Sahel (IAPS). Ce projet intervient dans un contexte où les pays du Sahel font face à un conflit qui déstabilise toute la région. Les violences généralisées de tous bords s’abattent sur les communautés (surtout les jeunes et les femmes), les fake news affluent, entraînant des repli-identitaire et des vengeances sur fond de crise économique. Le lien social, composante majeure du pluralisme culturel et religieux, et dernier barrage contre la généralisation des conflits identitaires est menacé.

L’Observatoire Pharos, fort d’une grande expérience sur les questions de pluralisme culturel et religieux en Afrique, et ses partenaires de terrain agissent pour que les organisations de la société civile (OSC) de la cohésion sociale qui regroupent jeunes hommes et femmes dans les communautés coopèrent, renforcent leurs capacités et diffusent leurs bonnes pratiques pour engager une dynamique de paix.

De meilleures capacités d’action permettant des collaborations intercommunautaires, l’échange de procédés vertueux et d’informations fiables sont nécessaires pour des initiatives réplicables pour valoriser le pluralisme comme intrant dans la construction de la paix.

S’inscrivant dans ce contexte, le projet Incubateur des Acteurs du Pluralisme au Sahel (IAPS) vise de manière globale à renforcer les leviers (acteurs et outils) de la cohésion sociale au service du pluralisme culturel et religieux dans 4 pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria).

De manière spécifique, il s’agira de :

  • Connecter entre elles les OSC de la cohésion sociale et faire émerger de nouveaux acteurs du pluralisme
  • Intensifier l’engagement des OSC de la cohésion sociale dans les communautés
  • Réactiver les mécanismes de cohésion sociale par l’intermédiaire des groupes-cibles pour reconstituer et entretenir la confiance entre les communautés

Ledit projet a une durée de trois (03) ans et s’étale précisément sur la période du 15 octobre 2021 au 14 octobre 2024. Les actions du projet couvrent  la commune de Ouagadougou et la Région du Nord, plus précisément les provinces du Yatenga et Zondoma. La mise en œuvre des différentes activités seront possible grâce à l’appui financier de l’observatoire Pharos à hauteur de 99 050 Euros soit 64 877 750 F CFA.

Anaïs MONE, Chargée de communication.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 1 =