Pro_DIVE : Une jeunesse engagée dans le processus de recherche d’une paix durable

Le samedi 07 Mai 2022, dans les locaux du Centre Diocésain de Communication (CDC) de Ouahigouya, a eu lieu un atelier régional de mobilisation des jeunes engagés dans les structures locales de paix sous le thème : « Contribution des initiatives locales de jeunes dans le processus de paix». Cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de « Promotion du Dialogue Interreligieux et du Vivre Ensemble » (Pro-DIVE) au Burkina Faso.

La situation sécuritaire au Burkina Faso, toujours inquiétante multiplie les actions du projet Pro_DIVE dans ses zones d’intervention. Ainsi un atelier régional a été organisé dans la région du Nord en faveur des jeunes engagés dans les structures locales de paix sous le thème ci-dessus mentionné. Cet atelier avait pour objectif principal de soutenir l’engagement des jeunes au sein des structures locales de paix à l’effet de favoriser leurs pérennités.

Une méthode participative a été adoptée lors de l’atelier pour permettre à chaque participant de contribuer efficacement en opinion. De ce fait, avant les échanges un spécialiste des questions de jeunesses et de paix en l’occurrence M. Thomas d’Aquin SOME  a présenté une communication. Dans son exposé, il a dépeint la situation socioéconomique que vit le Burkina Faso, puis a orienté les jeunes sur des actions à mener pour contribuer à un changement positif en faveur de la situation. Il a fait comprendre que la prise en compte de la crise de la gouvernance , de l’aggravation des crises économiques, de la détérioration du secteur éducatif , des politiques sociales limités et le manque  de filet de sécurité protégeant les citoyens , des effets néfastes de la mondialisation sont des solutions qui pourront contribuer à la recherche d’une paix durable.

A-t-il aussi ajouté que les jeunes pouvaient travailler à protéger les ressources à travers une utilisation rationnelle des richesses de la terre et de leurs exploitations durables, développer des activités de peace building et promouvoir le dialogue dans leur quête de paix.

Des pistes de solutions qui ont sans doute été reconnues par le Directeur par intérim du CDC, Abbé Parfait W. Sawadogo d’une part et les participants d’autre part. En effet M. l’Abbé a ajouté dans son intervention que : « Pour une reconstruction efficace de la paix, les jeunes doivent eux-mêmes, faire bon usage de leurs forces physiques et intellectuelles pour le bien être des populations souffrantes tout en restant solidaire car  seul, on ne peut rien faire ».

Tous unanimes, les jeunes quant à eux ont promis relevé le défi en développant des stratégies pour participer pleinement à la reconstruction de la paix au Burkina Faso. En témoigne les propos de M. Youssouf Ouédraogo, Président de l’Association Action pour la Paix, la Démocratie et le Développement (AP2D) : « Grace à cet atelier, j’ai renforcé mes capacités en technique de recherche de la paix. Ainsi, de retour dans mon association, je partagerai les connaissances acquises avec mes collaborateurs et même aller au-delà en sensibilisant les communautés sur les responsabilités de tout un chacun dans le processus de la recherche d’un bon vivre ensemble au Burkina Faso ».

A la fin de cet atelier, un moment marqué par une minute d’applaudissement a été observé pour rendre un vibrant hommage à feu Abbé Victor Ouédraogo précédemment Directeur du CDC. Ce en reconnaissance de son combat pour le retour de la paix, du bon vivre ensemble et de la cohésion sociale dans notre chère patrie.

En rappel, Pro_DIVE est financé par l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso et intervient pour une durée de deux (02) ans dans les régions du Nord, du Sahel et de l’Est. Ce projet est mis en œuvre par un consortium composé de l’Union Fraternelle des Croyants (UFC-Dori) par ailleurs chef de file, du CDC et de l’ ADCV.

T. Edwige. Michelle. OUEDRAOGO, Stagiaire.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =