Comité Régional de Promotion de la Fraternité Humaine : Un mécanisme endogène pour promouvoir les valeurs cardinales de paix et de cohésion sociale

Le Réseau des Clubs d’Ecoute et de Dialogue (RECED) a dans sa dynamique de promotion de la paix et la cohésion sociale dans la région du Nord initié un Comité Régional de Promotion de la Fraternité Humaine (CRPFH). Le Centre Diocésain de Communication (CDC) a accompagné cette initiative dont le lancement a eu lieu le 24 septembre 2022 à Ouahigouya grâce au co-financement de deux (02) projets qu’il met en oeuvre. Il s’agit du Projet de Promotion du Dialogue Interréligieux et du Vivre-ensemble (Pro_DIVE) et celui de Prévention des conflits, de renforcement du Dialogue Intercommunautaire et de Résilience socioéconomique des communautés des régions du Nord et Centre –Nord du Burkina Faso (PREDIRE).

Notre pays le Burkina Faso est durement éprouvé ces dernières années par une crise sécuritaire marquée par des épisodes de violences. Cette situation a pour tendance la fragmentation de la cohésion entre les  confessions religieuses qui sape le vivre ensemble harmonieux des communautés. La Région du Nord fait partie de celles les plus touchées par ce phénomène.

Au regard de la menace sécuritaire, il est impératif que les organisations à base communautaire de ladite région entreprennent des mécanismes endogènes en vue de promouvoir la fraternité humaine pour un bon vivre ensemble. Cette démarche, le Réseau des Clubs d’Ecoute et de Dialogue (RECED) qui est une fédération d’associations des Clubs d’Écoute et de Dialogue (CED) mis en place par le Centre Diocésain de Communication, l’a bien comprise et s’en est appropriée. La mission principale de cette fédération est de contribuer à la promotion des valeurs cardinales de la paix, la cohésion sociale et le dialogue intra-interreligieux au sein des communautés locales. De ce fait, elle a travaillé à la mise en place à l’échelle régionale, d’un cadre de concertation de haut niveau pour la promotion des valeurs suscitées.

Ce cadre dénommé Comité Régional de Promotion de la Fraternité Humaine (CRPFH), sera un tremplin pour la mise en œuvre des aspirations des populations à une vie communautaire harmonieuse et fraternelle. Il sera un cadre idéal qui permettra aux leaders communautaires d’échanger sur les problèmes liés à la détérioration de la cohésion sociale afin d’y apporter des solutions appropriées.

En vue de lancer les activités de ce comité, les autorités administratives, coutumières et religieuses de la Région du Nord ont apprécié l’initiative en le matérialisant par leur présence à ladite cérémonie.

Avant le discours de lancement du comité prononcé par le représentant du Gouverneur de la Région, une communication sur le thème « Humanisme/fraternité humaine pour une cohabitation pacifique » a été présenté par monsieur l’Abbé Honoré SAWADOGO avec la modération de El Hadj Boureima OUEDRAOGO. Le but de cette communication était de sensibiliser les populations sur la nécessité de promouvoir la fraternité humaine gage d’une paix durable au sein de nos communautés.

Comme perspectives, il s’agira pour ce comité de se réunir au moins deux (2) fois par an pour s’informer et communiquer sur les problèmes liés à la fraternité humaine et au vivre ensemble. En outre, des séances de sensibilisation sur la cohésion sociale et la paix seront menées par le comité une fois par trimestre dans les zones d’action du RECED. Enfin, avec l’appui du CDC et du projet PREDIRE, un plan d’action triennal régional sera élaboré et mis en œuvre par le comité pour la promotion du bon vivre ensemble sur l’ensemble de toute la région.

En rappel, le projet Pro_DIVE est un projet tripartite mis en oeuvre par le Centre Diocésain de Communication au Nord, L’Association Developpement des Communautés Villageoise (ADCV) à l’Est et l’Union Fraternelle des Croyants Dori (UFC-Dori) par ailleurs chef de file au Sahel. Ce projet est financé par l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso.

Quand au projet PREDIRE qui est également mis en oeuvre par le CDC au Nord et au Centre-Nord, il est appuyé par le projet de Promotion des Droits Humains de la Paix et de la Cohésion Sociale (PDHPCS) sur financement de l’Ambassade Royale du Danemark.

Anaïs Moné, Chargée de communication.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =