Projet PREDIRE : Un nouveau défi pour le Centre Diocésain de Communication

Le jeudi 17 février 2022, le CDC a procédé au lancement officiel de son projet de « Prévention des Conflits, de Renforcement du Dialogue Intercommunautaire et de Résilience socio-économique des communautés des régions du Nord et du Centre-Nord du Burkina Faso » (PREDIRE). Sous la présidence du Gouverneur de la région du Nord cette cérémonie de lancement a eu lieu à Ouahigouya en présence de plusieurs autorités administratives, coutumières et religieuses.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Promotion des Droits Humains, de la Paix et de la Cohésion Sociale (DHPCS), l’ONG particip avec le financement du fond DANIDA, a lancé un appel à projet. Le Centre Diocésain de Communication en soumettant son projet PREDIRE a été retenu pour la mise en œuvre dans la région du Nord et du Centre-Nord à l’instar de deux (02) autres organisations de la société civile (OSC) à savoir l’Association pour la Promotion des Œuvres Sociales (APROS) et l’Association des Jeunes pour le Bien-être Familial dans la région du Nord (AJBF).

Cette cérémonie a connu une touche particulière car les trois (03) structures bien qu’autonome et mettant en œuvre des projets assez différents ont décidé de se mettre ensemble pour organiser en commun le lancement de leurs projets. Le Coordonnateur de l’AJBF a à cet effet expliquer que : « en agissant ainsi, nous voulons lancer un message fort sur la cohésion sociale et surtout donner l’exemple. En tant qu’acteurs de promotion de la cohésion sociale il est de notre devoir de montrer cet exemple. Nous aurions pu chacun de son côté procédé au lancement de nos projets de façon individuel mais nous avons agi différemment ».

Une action d’ailleurs salué par le premier responsable de la Région M. Justin SOME en ces termes : « je me réjouis de cette démarche adopté par ces trois (03) structures qui font œuvre utile dans ma juridiction, et de cette grande mutation de ce jour qui vise à accroitre nos potentialités locale et nous rassure que cette lutte pour la reconstitution de notre paix et de notre vivre ensemble produira des résultats tangibles »

La cérémonie a été ponctuée par une brève présentation des projets de chaque structure suivie d’un film de capitalisation des actions de cohésion sociales présenté par le CDC. Ces différents projets ont tous des points communs. Il s’agit du respect des droits des populations les plus vulnérables ; le partenaire financier qui est l’ambassade du royal du Danemark à travers l’ONG particip ; la durée de mise en œuvre des action qui est de deux (02) ans et la zone d’intervention qui est la région du Nord.

En ce qui concerne le PREDIRE mis en œuvre par le CDC, l’objectif général de ce projet est de contribuer à la promotion de la paix, au renforcement de la cohésion sociale, et à l’accroissement de la résilience socioéconomique des jeunes et des communautés vulnérables face à l’extrémisme violent et aux menaces terroristes dans les régions du Nord et du Centre-Nord. Il couvrira dans la région du Nord la province du Lorum (Ouindigui et Titao) ; la province du Yatenga (Ouahigouya et Oula) et province du Zondoma (Bassi et Gourcy). Dans la région du Centre-Nord le projet couvrira la province du Bam précisément les communes de Kongoussi et Rollo.

Avant de lancer officiellement le projet M. le Gouverneur a tenue à remercier l’Ambassade Royal du Danemark et toutes les ONG collaboratrices pour la foi en l’avenir du Burkina et l’engagement à nos côtés. Aussi, il a en son nom propre et au nom de toutes les autorités administratives coutumières et locales présentes, rassuré les trois (03) structures de leur accompagnement pour la réussite des missions combien nobles auxquelles elles se sont engagées.

Pour finir il a ajouté que : « Nous attendons de tous les acteurs un sens du patriotisme et du don de soi inconditionnel pour la promotion de l’éducation inclusive, de la paix, de la tolérance et du respect des droits humains en étant nous-même des acteurs de paix et de la cohésion sociale dans nos différents milieu de vie ».

Anaïs MONE, Chargée de communication.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 11 =